5 bonnes raisons de ne plus pratiquer la FUT

5 bonnes raisons de ne plus pratiquer la FUT

La greffe de cheveux FUT est une technique pratiquée depuis environ 50 ans, dont le but est d’inciser une bandelette de cuir chevelu dans la nuque afin de récupérer des unités folliculaires. Une suture permet de rapprocher les deux berges de l’incision formant ainsi une cicatrice.

Evolution FUT et FUE

Depuis 2010 le nombre de FUT n’a cessé de diminuer au profit de la FUE.

En décembre 2015, nous avons pris la décision de ne plus pratiquer cette technique à partir de la rentrée de Septembre 2016. Voici les 5 bonnes raisons de notre choix :

  1. La cicatrice reste à vie.
  2. Absence de régénération, ce qui limite le potentiel global.
  3. Risque d’une perte de sensation dans la zone donneuse.
  4. Impossibilité de couper court ses cheveux.
  5. Risque d’une cicatrisation inesthétique.

La greffe de cheveux FUE ayant par ailleurs fait largement ses preuves, nous avons souhaité nous concentrer sur cette technique qui ne comporte aucune des limites de la greffe de cheveux FUT (voir ci dessus).

En effet la technique de greffe de cheveux FUE :

  1. Ne laisse aucune trace visible après l’intervention.
  2. Permet une régénération de 50%.
  3. Ne traverse pas la chair et ne laisse donc aucune insensibilité possible.
  4. Permet de porter la longueur de cheveux souhaitée.

Il existe plusieurs technique d’implants de cheveux FUE : la greffe de cheveux FUE New Dense (sans cicatrice) et la greffe de cheveux FUE SRV (sans rasage et sans cicatrice). La greffe de cheveux FUE est aussi la technique utilisée pour la greffe de sourcils et la greffe de barbe.

Pour plus de renseignements sur les techniques de greffe de cheveux pratiquées dans la clinique d’implants capillaires Challeng’hair, n’hésitez pas à nous contacter.

Pour garder le lien avec Challeng’Hair Paris, suivez-nous sur Twitter et Facebook.